Finales féminines

Les finales féminines

 

Les mots au singulier se terminant par :

aie, ée, ie, oie, oue, ue, uie, 

Ne peuvent être employés à l'intérieur d'un vers QUE s'ils sont suivis d'une voyelle ou d'un H muet.

exemple de fautes prosodiques :  Sous une pluie battante...     La branche secouée laissait tomber...

dans ces 2 cas, le E doit être prononcé car suivi d'une consomne ( donc non élidé )

= effet discracieux assuré !

 

Ces même terminaisons au pluriel NE DOIVENT JAMAIS être employés à l'intérieur d'un vers

( mais sont correctes à la rime )

exemples de fautes prosodiques : Les oies affolées couraient...     Voyez ces jolies hirondelles...

 

Une exception :

Les verbes conjugués à la 3ème personne du pluriel de l'imparfait de l'indicatif

( avaient... étaient... faisaient... )

se terminant par :

aient, ient, oient, ouent, uent, uient

Ne peuvent être employés à l'intérieur d'un vers QUE s'ils donnent, au singulier,

une finale masculine.

 

exemples Ils rient = il rit  = OK autorisé

                         Ils prient = il prie = NON autorisé 

                               Ils offraient = il offrait = OK autorisé

                     Ils fuient = il fuit = OK autorisé

                                      Ils flamboient = il flamboie = NON autorisé

 

ATTENTION : Une seule finale féminine non élidée ou d'une finale plurielle est éliminatoire en concours !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau