J'ai rêvé... Je rêve... Je rêverai encore.

 

Img 4936

Signature 6


Aimez-moi, hâtez-vous… J’entends le temps qui passe…​​

Le temps passera… le temps est passé…

Bientôt fétu qui sèche et que nul ne ramasse

Mon coeur roulera par le vent poussé,

Sans voix, sans coeur, avec les feuilles dans l’espace.

 

                                                                    extrait du poème ‘ Prière du poète ‘ de Marie Noël - Recueil ‘ Les Chansons des Heures ‘

 

                   

 

✰   

 

Ici... de la poésie néo-classique... et classique !

 

 ... venez la découvrir et vous évader dans

 

Rêverie... et poésie 

 

 

     Ma poésie est malade... diagnostic : macronite aiguë ! 

                Mais il paraît que ça va passer...

                              Il suffit de trouver le bon remède... et le bon médecin ! 

     

Un Sonnet - Acrostiche : 

 

La dette

  

Et la dette grossit grâce au gouvernement !… 

Mettre des députés, quelques parlementaires,

Ministres en surplus et autres secrétaires…

Au rancart… vite et bien… et sans amendement !

   

Navré pour vous Messieurs, mais plus d’émoluments !

Un bon coup de balai parmi les dignitaires…                       

Et l’Elysée aura, pour ses deux locataires,                          

Le train de vie en baisse… et des chamboulements ! 

                           

Moins de ces gros festins… à se gonfler la panse, 

Adieu  réceptions… plus aucune dépense.

Cela sera pour eux… un grand apostolat !

   

Renoncer… à ce faste, en sa grande opulence !   

Oublier… la richesse et sa belle insolence !…

N’avoir plus que la poule… aux oeufs en chocolat !  

 

    et cet autre :              

 

Je suis malade

 

Est-ce la fin, docteur ? Que puis-je donc avoir ?

Mon teint devient cireux devant une salade !

Mon appétit décroit et cette marmelade

A du mal à passer ! J’ai de quoi m’émouvoir !

 

Ne croyez surtout pas que je puisse entrevoir

Une quelconque fin d’une dégringolade

En me laissant partir dans une roucoulade…

Le pigeon n’est pas mort et le fera savoir !

 

Macronite annoncée… et de surcroît aiguë !

Antidote à coup sûr… médecine ambiguë…

Comment traiter ce mal qui prend de l’embonpoint ?

 

Refaire le vaccin contre le mal de vivre 

Ou se laisser encor berner par cette vouivre ?…

Ne reste plus, toubib, qu’à vous faire l’appoint !

 

      

            Puis un acrostiche : 

                   

                  Le discours

 

                     Encore quelques mots, pour calmer la bagarre,

                     Méa-culpa tardif… voulant se racheter…

                     Mais pour garder le cap et maintenir la barre…

                     Aux pigeons des ronds points… des miettes à jeter !

                     N’écoutant que son coeur, pour ceux manquant de pot, 

                     Un tout petit effort… une petite prime !

                     Et pour tous ses amis, pas de nouvel impôt !

                     Les riches n’auront pas… à tomber en déprime.

 

                     Mauvais sont les perdants, c’est sûr, même certain !

                     Aux gagnants les lauriers entourés de dentelle !

                     Comment peut-on sortir, aujourd’hui, du crottin ?  

                     Reprendre le chemin qui mène à Compostelle ?

                     Ou faire le dos rond , laissant le cabotin

                     Nous en prendre encor plus… nous mettre sous tutelle ?

 

                   et cet autre également...

 

                           La colère

 

               Ecoutez les rancoeurs d’un pays en galère

               Marchant vers ce Paris, repaire des marlous.

               Ma France est dans la rue et hurle sa colère ;                    

               Au mépris du berger… les agneaux se font loups !            

               Ne laissez pas la haine utiliser les armes,

               Une pierre à lancer… un marteau dans la main

               Et puis la violence aura le goût des larmes

               Lorsque vous reviendra la peur du lendemain.  

     

               Mouvements incompris par la gente installée

               Aux commandes des lois régissant le troupeau.

               C’est la masse qui vient, debout mais dépouillée

               Relancer le débat et pour sauver sa peau…

               On ne peut concevoir la Gaule agenouillée

               N’ayant qu’un gilet jaune en guise de drapeau.

   

               

                                 ( D'autres Acrostiches sont à découvrir... colonne de droite... dans "Acrostiches' )

 

                  

 

         Rêverie... et poésie aime également partager...

                   ... alors pourquoi ne pas vous offrir les écrits d'autres poètes...

 

Voici le beau poème de

 

Madame Annie Poirier

 

Remède à la déprime !

 

Un rien me fait sourire, un rien me désarçonne !
J’ai galopé sans bride et les cheveux au vent,
Mais cette liberté depuis que le glas sonne
Se cache désormais derrière un paravent.

Ah, si j’avais l’humeur un tant soit peu garçonne,
Je quitterais ma bulle au reflet captivant
Où le rêve permet de n’être plus personne ;
A craindre le malheur on fuit l’engoulevent !

Si je prise très peu la rime polissonne,
Il arrive parfois qu’à l’ombre d’un couvent
Je cueille un brin d’humour que mon verbe façonne… 

Un vers entraînant l’autre et même le suivant
Fermant leur chapelet sur mon cœur qui frissonne,
Je quitte ma déprime et son sable mouvant !

 

                                             ( Texte protégé )

Vous pouvez retrouver toute la merveilleuse poésie d'Annie Poirier 

en suivant ce lien

( il est aussi dans la colonne de droite dans ' Liens Poétiques à découvrir ' )

http://blog.yannickpoirier.fr/

 

Découvrez également ce poème dédié à Madame de Fontenay

 

' La Dame au Chapeau '

P1020098

( Sa dédicace après la réception de ce poème )

                     Le poème ici :   

http://www.reverie-et-poesie.com/pages/poesie-classique/classique-regulier/page-10.html                    

 

 

 

✰   

 

 

 Découvrez 

mon dernier recueil 

Préfacé par

 

Madame Véronique FLABAT-PIOT

Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres 

présidente de nombreux jurys de grands concours de poésie

 

Rappel :

Ce recueil s'est vu décerner  les récompenses suivantes :

 

  Prix Théophile Gautier 2017 

( décerné par la Société des Poètes Français - Paris )

 

  3ème Prix du recueil 2017

 Poésiades de Moulins

( décerné par les Poètes et Artistes du Bourbonnais - Moulins )

 

  Grand Diplôme d'Honneur 2018

( Grand Prix du recueil - Vaison-la-Romaine )

P1240006

Pour l'acheter, suivez ce lien :

  http://www.thebookedition.com/fr/recherche?controller=search&orderby=position&orderway=desc&search_query=daniel+lajeunesse

 

D'avance, merci !

 

✰    

 

Bon séjour dans mon univers... 

Merci à vous !  

Merci de votre visite !

mais, avant de partir,  Signature 1

 Livre d'or

 

et, pour recevoir les nouveautés de Rêverie... et poésie,

 

 inscrivez-vous à la Newsletter !

 voir dans le bandeau de droite.

1°) inscrivez votre adresse mail

2°) validez le mail de confirmation que vous recevez.

 

Vous pouvez aussi me contacter

( problème d'inscription à la Newsletter, pour commander ou pour une question...)

en me faisant parvenir votre message

 Contact

 

✰     ✰

 

Attention :   Tous mes écrits sont protégés par

 logosc5.gif

                             Signature 10

✰     ✰

Vous êtes le 246077ème visiteur

 

 

Dans le monde artistique, il y a un artiste que j'apprécie énormément et dont les mots sont aussi poésie...

Salvatore Adamo !

au Grand Rex le 28 mai 2011

 

 

 

 

 

 

Alors je veux partager avec vous

 Album photos

 concerts

       montages vidéos