P1190485 1

L’épine et la rose

 

Voici que l'inconnu voulut cueillir la rose

Mais l’épine guettait les doigts de l’imprudent.

Alors, pour secourir la belle à peine éclose,

En cette tendre chair, vint se planter dedans...

 

Passant, toi qui s’en vient, évite cette épine

Egratignant au sang la main du violeur.

Elle se fait soldate et parfois, assassine

Celui qui de trop près, s’approche de sa fleur...

 

Douce et tendre beauté le vois-tu, lorsqu'il ose

Succomber au parfum de miel de ta liqueur ?

Cette main c’était moi quand c'était toi la rose

Et l’épine a laissé l’amour prendre ton coeur.

 

 

logosc5.gif 

 

 

Commentaires (1)

Cora
  • 1. Cora | 16/07/2015

Me plaît beaucoup, félicitations et bonnes vacances !
Cora

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau