Prix Claude Roy 2016

 

décerné par la Société des Poètes Français

 

pour le recueil :

 

Mes Fleurs du Bord de l'Âme

 

 

Prix Claude ROY (1915-1997) : Daniel LAJEUNESSE  Lecture : Nicole Durand

L’an passé, Daniel LAJEUNESSE figurait au palmarès de nos prix, recevant notre « Prix Mompezat », avec incitation à tenter de rejoindre les poètes classiques contemporains…

Lorsque l’on parcourt le tapuscrit « Les Fleurs du Bord de l’Âme », que nous a fait parvenir Daniel LAJEUNESSE, on constate qu’il a effectivement beaucoup travaillé pour y parvenir !  Si certains textes sont encore une poésie néoclassique de très bon aloi, d’autres offrent au lecteur des formes fixes parfaites – tels ces rondels, ces sonnets et ces acrostiches se voulant de rendre hommage aux grands poètes français, ainsi que des alexandrins tout à fait bien écrits !  Il vous reste juste à faire attention aux hiatus insidieux , Monsieur LAJEUNESSE et le pari sera gagné !   Des vers teintés d’un humanisme profond seront ainsi placés dans de beaux écrins, pour le plus grand bonheur des lecteurs.  Pour l’émouvoir aussi, avec des vers tels que : « Elle garde un sourire aussi doux qu’un printemps/  Mais l’hiver dans les yeux et la pluie en dedans/  Quand elle parle seule, adressant aux nuages/ Pour l’enfant disparu, son amour en messages. » Ce quatrain ne fait-il pas écho, dans le même amour de l’homme, à Claude Roy lorsqu’il écrivait : « Nous croisons nos regards au-delà des distances/  Au-delà de l’oubli du temps et de la mort » (« Absence ») ?  Direz-vous, amis ici présents, que nous nous sommes trompés en accordant, à Daniel LAJEUNESSE, le Prix Claude Roy 2016 ?

Véronique Flabat-Piot

Responsable des Prix de Poésie de la S.P.F.

Paris, 25 mars 2017 

 

P1230144

Le siège de la Société des Poètes Français, rue Monsieur Le Prince à Paris

P1210400 1

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau