Rien que d'y penser !

 

Ma poésie est jaune et le sera toujours.

Mais voila qu’aujourd’hui très rouge est ma colère

Car marron je me sens en ces temps de galère

Que je vis malgré moi, dans le noir de mes jours.

 

Un avenir tout bleu, c’était une promesse,

Comme une vie en rose, un bonheur pour chacun.

Mais gris est le brouillard qu’un ignoble faquin

Etend sur sur mes vieux os, tout en disant sa messe.

 

Je deviens vert de peur quand j’entends son sermon.

Mon visage est si blanc que l’on me croit malade

Moi le pauvre poète, aimant la rigolade

Mais qui craint pour son or que convoite un démon. 

 

Et si ce diable espère, en plus, taxer ma muse,

Mes vers le perceront jusqu'au profond du coeur,

Abreuvant de son sang mes rimes, ma rancoeur…

Mais rien que d'y penser… déjà je m’en amuse !

 

 

 

 

 

logosc5.gif

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam