Un matin, un inconnu...

 

L’homme est venu.


Il a regardé autour de lui,

A posé sa besace,

Sur l’herbe fraîche il s’est assis,

Déjà l’orage menace...


Il a dit : enfin je me sens bien,

Il a fermé les yeux,

L’herbe était fraîche, c’était le matin,

Un matin orageux...

 
Il a dit : reposons-nous un peu, 

Sur l’herbe s’est allongé,

L’herbe était fraîche, le temps orageux,

Comme un matin d’été...


Il a dit : cet arbre est très bien,

S’est assis contre lui,

L'herbe était fraîche, en ce doux matin,

Déjà tombe la pluie...


Il a dit : maintenant ou jamais,

A ouvert sa besace,

Une corde, à la branche, à passé,

La pluie déjà  le glace...


Il a dit : j’étais si bien ici,

A sourit tristement,

Il a regardé autour de lui,

L’orage grondait fort maintenant...


L’homme s’est pendu...

 

 

                                  ( extrait d'Il est le temps des roses... )    

logosc5.gif

 

 

 

 

 

 

                              

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau