Premier émoi

 

Tu es entrée dans mon jardin,

J’avais vingt ans, peut-être moins,

Et mon regard, tout innocence,

S’est ébloui de ta présence.

Tu avais l’éclat de la rose

Et le parfum de mille choses,

Et j’ai compris, en te voyant,

Que je n’étais plus un enfant.

 

Je ferme les yeux,

Mon coeur chavire,

Je suis heureux,

Même sans rien dire,

Je me sens gauche

Et maladroit,

Timide et moche,

Je reste sans voix,

Je voudrais faire

Le premier pas,

Je joue le fier

Et les gros bras,

Je n’arrive pas 

À me bouger,

Je reste là

Penaud, planté.

 

Tu es entrée dans mon royaume,

Celui des rêves et des fantômes,

Pour les bousculer d’un sourire,

M’ouvrir les yeux et les faire fuir

Et, comme par enchantement,

Mon tout premier balbutiement,

Fut de te dire « le bonjour ».

C’était mon premier mot d’amour.

 

J’étais en peine,

Ca se voyait,

J’avais la haine,

J’aurais pleuré

De ne pouvoir

Trouver les mots,

De ne savoir,

J’étais bien sot,

Pour moi c’était

La première fois

Qu’on me faisait

Ce cadeau-là,

De cette fleur

Dans mon jardin,

Et puis d’un coeur

Contre le mien.

 

Tu es entrée dans ma maison,

Pour y chasser ma déraison.

Je connu mon premier émoi

Quand tu t’es approchée de moi

Et que, sur la pointe des pieds,

Tu es venue poser baiser,

Tendrement, sur ma joue en feu.

Je crois que j’ai fermé les yeux.

 

Mon coeur s’emballe,

La tête me tourne,

Est-ce normal,

Je me détourne,

Mais tu es là,

Tu me souris,

Oui, c’est bien toi,

Fleur de ma vie.

Je tends la main,

Tu tends la tienne,

On se rejoint

Et tu es mienne

Quand enfin j’ose,

Éperdument,

Offrir la rose

A tes vingt ans.

 

Tu es entrée dans mes poèmes

Te cacher derrière mes «je  t’aime»

Et faire chanter, pour toujours,

Mes mots qui parlent de l’amour.

Tu es la fleur de mon jardin,

La rose rouge de mes matins

Qui me rappelle, chaque fois,

Le frisson du premier émoi.

 

                                    ( extrait d'Il est le temps des roses... )

 

 

 logosc5.gif

                                        

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau