Poème lauréat du Prix Mompezat 2015 décerné par la Société des Poètes Français 

( recueil ' J'ai rêvé Montmartre ' )

Img 1627

La Michette

 

Lui, a dans le regard une étoile qui brille

Lorsqu’au creux de sa main, son grand miroir nacré,

Lui renvoie un reflet qu’il attrape et maquille

Pour ressembler ce soir à un monstre sacré.

 

Actrice il deviendra et puis aussi chanteuse

Et sur sa peau étale un vernis outrancier 

Pour être cette nuit la beauté capiteuse,

Que dans le cabaret on viendra apprécier.

 

Derniers traits aux sourcils, la perruque est bien mise,

Une retouche encor pour le corsage blanc.

Un coup d’oeil dans la glace et une vocalise

Pour s’éclaircir la voix… le spectacle est troublant.

 

Maintenant ce n’est plus qu’une illusion parfaite

Et la salle applaudit quand, sous les projecteurs,

Elle apparaît enfin, heureuse et satisfaite

D’avoir, rien que pour elle, un cent d’admirateurs…

 

Elle a fait de son mieux son numéro d’artiste,

Le public est conquis par cette prestation.

La voilà qui revient et retrouve la piste

Pour savourer encor la trop belle ovation.

 

Puis elle est repartie dans sa loge, à sa place,

Là, où seule, elle peut étouffer son ennui…

Chez Michou, la Michette a retrouvé sa glace…

Elle se démaquille… elle redevient lui.

 

Img 1623 

logosc5.gif

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.