Poème lauréat du Prix Mompezat 2015 décerné par la Société des Poètes Français 

( recueil ' J'ai rêvé Montmartre ' )

 

La chanson de la butte

 

Ecoutez la chanson, écoutez la complainte

Qui s’égrène toujours sur le gris des pavés

Et qu’au bout de la nuit, sur des bancs délavés,

S’endort dans les soupirs des amants en étreinte.

 

Elle renaît pourtant dans la voix chevrotante

D'un artiste inconnu qui ne fait que passer,

Puis repart dans les rues, sans jamais se lasser

Du tumulte incessant d’une butte envoûtante.

 

Elle crie la douleur du coeur qui se déchire

Quand, dans les escaliers, les amours se défont.

Mais tournent les moulins, les passions se refont

Et la butte sourit, et la butte soupire.

  

S’éloigne la chanson, romance nostalgique 

Au parfum d’autrefois pour tous les amoureux.

Mais de la rue Norvins, Saint-Vincent ou Tardieu 

Montmartre gardera son âme romantique.

  

 

 

logosc5.gif 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

LILI48
  • 1. LILI48 | 30/03/2015
Encore un grand merci pour ce très beau poème très bien récité par toi-même
Grosses bises Daniel

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.