Oui, j'ai vu la montagne rougir...

 

Oui, j’ai vu la montagne rougir

Sous la caresse froide et douce

De la nuit qui, au lit de mousse,

L’entraine dans son profond désir.


Oui, j’ai vu la montagne rougir

Quand la nuit doucement s’avance

Et l’entoure de son voile dense,

L’enveloppe et la fait frémir.


Oui, j’ai vu la montagne rougir,

Bien avant que la nuit l’emporte,

Même si le vent frappe à ma porte,

Au loin, je l’ai entendu gémir.


Oui, j’ai vu la montagne rougir,

Quand mes yeux caressent ses sommets,

Avant que la nuit puisse me cacher

La beauté sauvage que j’admire.


Oui, j’ai vu la montagne rougir,

Avant que le soleil se couche,

Avant que la lune ne la touche,

 Oui, j'ai vu la montagne rougir. 

                                            

                                      ( extrait d' Il est le temps d'aimer... )

     

       l'aiguille du midi à Combloux - Hte Savoie

 

Ce poème est aussi en vidéo.

(voir dans la colonne de droite "poèmes en vidéo")

logosc5.gif

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau