Mon petit chemin

 

C'est un petit chemin

Qui mène à la rivière, 

Où j'allais, solitaire,

Au tout petit matin.

 

C'est un petit chemin

Au milieu des fougères, 

Que j'empruntais naguère, 

Lorsque j'étais gamin.

 

Et loin des bruits de la ville,

Loin de mes angoisses et mes peurs,

Je vais, de mon pas tranquille,

Sur ce chemin plein de douceurs.

 

C'est un petit chemin

Qui sent si bon la terre

Quand il se désaltère

A la pluie du matin.

 

Quand mon esprit vagabonde,

Mes rêves m'entraînent ailleurs,

Sur ce chemin du bout du monde,

Où s'arrêtent le temps, les heures...

 

C'est un petit chemin,

Qui longe la frontière

D'un monde imaginaire

De fées et de lutins...

 

C'est moi, le Poucet de l'histoire

Et je sème mes cailloux blancs

Sur le chemin de ma mémoire,

Pour retrouver mes jeux d'enfant.

 

Je suis alors prince charmant,

Monté sur un cheval superbe,

Délivrant la fille du vent

Prisonnière des hautes herbes.

 

Quelquefois, je suis papillon

Volant et butinant les coeurs

Des boutons d'or aux grands chardons

Et me gavant de mille senteurs.

 

Je peux devenir libellule,

Je peux aussi être lapin,

Aujourd'hui je suis minuscule,

Mais peut-être géant demain.

 

Je suis Tarzan, lançant mon cri,

Je me bats contre une meute de loups,

J'en sors vainqueur, même si je suis

Couvert d'égratignures partout...

 

C'est un petit chemin

Où les mûriers sauvages

Guettent votre passage

Pour vous griffer les mains...

 

C'est un petit chemin

Qui se cache dans mes rêves,

Et quand ma nuit s'achève,

Disparaît au matin...

 

C'est un petit chemin

Que j'empruntais naguère

Pour vivre, en solitaire,

Mes rêves de gamin...

 

                                         ( extrait d'Il est le temps des roses... )

                

Ce poème est également visible en vidéo ( voir dans la colonne de droite "poèmes en vidéo")

logosc5.gif

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau