Les noëls blancs

 

J’ai dans les yeux les rêves

Que font tous les enfants

Avant que ne s’achève,

Au pied du sapin blanc,

La belle nuit  magique

Qui apporte, avec elle,

Les bonheurs féeriques

Du bon vieux père noël.

 

J’ai dans le cœur les rêves

Des enfants d’orient

Lorsque la guerre, sans trêve,

Se moque des noëls blancs

Et quand, au nom d’un dieu,

Elle envoie aux enfants,

La mitraille et le feu,

Des caisses en sapin blanc.

 

J’ai dans les yeux les rêves

Que font tous les parents,

Imaginant la fièvre

Au matin, des enfants,

Qui découvrent, ravis,

Au pied du sapin blanc,

Tous les paquets, jolis,

De l’homme aux cheveux blancs.

 

J’ai dans le coeur les rêves

De tous les pauvres gens

Qui devant toi, crèvent,

Oh monde indifférent.

Pour une fois, qu’ils aient,

Un petit peu de joie

A recevoir au pied

Du sapin qu’ils n’ont pas.

 

J’ai dans les yeux  les rêves

Que font tous les chrétiens

Quand,  dans la nuit  s’élèvent

Les plus beaux chants divins,

Pour annoncer au monde

La venue d’un enfant,

Dans une nuit profonde,

La nuit d’un noël blanc.

 

J’ai dans le cœur les rêves

Des hommes du monde entier

Qui prient et se lèvent

Pour bâtir une paix.

Et qu’elle soit la plus belle

Au pied du sapin blanc !

Pour qu’elle soit éternelle,

Chantons les noëls blancs !

 

                                    (extrait d' Il est le temps des roses... ) 

                       

  image d'illustration de René Claudel 

( adresse du site dans liens )

 

logosc5.gif

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau