Le jardin des amants

 

Les feuilles mortes s'amoncellent

Dans le jardin abandonné.

Il n'y a plus de traces d'elle,

Son parfum s'est évaporé.

Et lui, reste solitaire,

A pleurer comme pleure le vent

qui emporte dans sa tanière

les tendres secrets des amants.

 

Il y avait tant de soleil

Dans le sourire de ses yeux

Que sa bouche, rouge groseille,

l'invitait à s'approcher d'eux.

Sur le vieux banc derrière le buis,

Lui si jeune et si gourmand

Est venu croquer dans le fruit

A pleine vie, à pleine dents.

 

Dans une chambre, à côté,

Fou de désir se sont unis

Et puis se sont promis, juré,

De s'aimer toujours, pour la vie,

De se retrouver chaque jour

Sur le vieux banc, derrière le buis,

Pour savourer leurs mots d'amour,

Boire leurs baisers jusqu'à la lie...

 

Aujourd'hui plus de rendez-vous,

La belle romance est terminée.

Les herbes folles recouvrent tout

Mais lui ne peut pas oublier

Le dernier baiser de sa belle,

Les cris du vieux mari jaloux

Et puis le coup de feu mortel…

La couleur rouge des cailloux...

 

Il n'y a plus de traces d'elle,

Son parfum s'est évaporé..

Les feuilles mortes s'amoncellent

Dans le jardin abandonné...

  

                    ( extrait d' A l'ombre de mes rêves... )

 

logosc5.gif

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.