Poème lauréat du Prix Mompezat 2015 décerné par la Société des Poètes Français 

( recueil ' J'ai rêvé Montmartre ' )

 

 

Le chant du poète

 

Les mariniers s'en vont emportant la moisson

De tes vers oubliés du Paris de bohème

Et s'écoulent tes mots sur le fil d'un poème

Lorsque s'ouvre une écluse au bout d'une chanson.

 

Sur le gris des pavés les souvenirs s'amassent.  

La colline sacrée n'a pas pu oublier,

De la rue Danrémont ou dans les escaliers,

La musique des pas du poète qui passe.

 

Mais tu as laissé là la beauté de tes rimes

Et Montmartre sourit et les entend encor

Lorsque de la Charente, elles chantent si fort,

Que la Butte frémit jusque dans son intime.

 

Et tu mis ta guitare au désir d'un frisson

En plaçant un sonnet au creux de la musique

Lorsque sur l'onde pure en ton âme pudique

Les mariniers s'en vont emportant ta chanson.

 

à Jean-Pierre Mallet

Prixmdp2007 4

Consul de la République de Montmartre

Poète, auteur, compositeur, interprète.

Lauréat de la Société des Poètes Français ( prix Verlaine, prix José Maria de Hérédia)

Sociétaire et lauréat de l'Académie de la Poésie Française ( prix du Rondel - médaille d'argent avec mention, prix du Sonnet )

Lauréat de l'Académie Internationale de Lutèce ( médaille d'argent avec mention )

Lauréat des Arts-Sciences-Lettres ( prix Claude Ferrer )

Lauréat de l'Académie Renée Vivien ( prix de Poésie Académique )

2ème et 3ème prix du Manoir des poétes...

 etc...

 
 

logosc5.gif

 

  

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau