Je n'ai pas vu passer le temps

 

Dans l'insouciance de la jeunesse,

Je t'ai prise à tes vingts ans,

Dans ces années d'amour, d'ivresse,

Je n'ai pas vu passer le temps.

 

Années douces et années tendres,

Au milieu des rires d'enfants,

A tout donner et à tout prendre,

Je n'ai pas vu passer le temps.

 

J'ai eu des peines, j'ai eu des joies,

Des jours de haine et de tourments,

Mais à vouloir porter ma croix,

Je n'ai pas vu passer le temps.

 

Au souffle du vent qui agace,

J'ai accroché mon cerf-volant,

Et à guetter que le fil casse,

Je n'ai pas vu passer le temps.

 

Et à rêver à mille choses,

Les jours sont devenus des ans,

A regarder fleurir les roses,

Je n'ai pas vu passer le temps.

 

Si aujourd'hui je suis morose,

C'est qu'il sont bien loin mes vingts ans,

Car à vouloir cueillir la rose,

Je n'ai pas vu passer le temps.

 

Je peux rêver encore, si j'ose,

Et même garder mes yeux d'enfant,

A regarder faner les roses,

Je n'ai pas vu passer le temps.

 

Je n'ai pas vu le temps qui passe,

Et effacer mes jeunes années,

Aujourd'hui, quoique je fasse,

Je n'ai pas vu le temps passer.

 

                                                   (extrait d' Il est le temps des roses... )

 

 

logosc5.gif

 

 

 

                                         

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau