Illusions

 

Je vois comme une corne d'abondance

Verser le miel d'un nouveau paradis

Mais ce n'est qu'alors une plaine immense

     Couverte d'or par des trolles fleuris       

 

Elles sont venues les roses trémières

Les marguerites tous les blancs dahlias

Pour assister au grand jeu des lumières

         De ce monde aveugle qui meurt déjà          

 

Je vois des nymphes aux formes gracieuses

Danser sur la musique de l'ennui

Ce ne sont que des femmes laborieuses

       Se débattant sur la chaîne de vie        

 

Au ciel des milliers d'étoiles s'élancent

Dans un ballet au rythme le plus fou

C'est toute une armée qui hurle vengeance

    Aux scuds tirés sur un peuple à genoux    

 

Puis dans la nuit un grand feu d'artifice

Embrase le ciel de ses mille éclats

C'est l'insurgé qui par son sacrifice

    Donne la mort derrière une burqa     

 

Le pré blessé laisse couler son sang

Sous le sourire de mille soleils

Coquelicots et s'en va le printemps

          Aux tournesols c'est l'été qui s'éveille         

 

Des saules pleureurs font la révérence

Les peupliers sont tous au garde-à-vous

Mais les gens passent dans l'indifférence

Le monde est fou et le monde s'en fout

 

                                   ( extrait d'A l'ombre de mes rêves... )

logosc5.gif

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau