Avoir... 

 

Avoir des ailes de goéland

Pour m’envoler toujours plus haut,

Planer dessus les océans

Et m’enivrer de vents nouveaux.

Me poser sur le sable d’or,

Brûlant du soleil de midi

Et repartir, plus haut encore,

A la recherche d’un paradis.

 

Avoir des bottes de sept lieux

Pour enjamber la terre entière,

Me déplacer sous d’autres cieux

A la recherche d’autres mystères,

Et parcourir aussi mes rêves

Qui m’emmènent toujours plus loin,

Où les richesses sont les fèves

Que l’on trouve dans le bon pain.

 

Avoir des soleils dans les yeux

Pour briller sur tout l’univers

Et accrocher les jours heureux

Au dos des étoiles de mer.

Rendre la vie plus belle encore

Même si parfois elle est cruelle,

La faire danser, chanter si fort

Pour qu’elle devienne ritournelle.

 

Avoir la musique dans la voix

A faire pleurer les violons,

Chanter plus fort dessus les toits

Pour couvrir le chant des canons,

Et composer un concerto,

Chacun sa note, chacun son tour, 

Pour arrêter les chars d’assauts

Les enfants chanteront l’amour.

 

Avoir dans mon cœur de papier

Des mots écrits en lettres d’or

Et les lancer au monde entier

Pour décorer les miradors.

Des mots de paix, des mots d’amour,

Des mots pour sauver une vie

Et qui s’accrocheront,  un jour,

Comme des fleurs, sur les fusils.

 

Avoir de l’amour dans les mains

Et le jeter dessus le monde

Comme l’on sème le bon grain

Sur une terre encore féconde,

Alors les chardons faneront

Entre les pierres, au fond des cours,

Pour laisser place, dans nos maisons,

Aux roses rouges de l’amour.

 

                                            (extrait d' Il est le temps d'aimer... )

 

                          

 

Ce poème est visible en vidéo

( voir dans la colonne de droite " poèmes en vidéo ")      

 

logosc5.gif

 

 

          

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau