au-pas-de-la-cere-1.jpeg

 Au bois profond, une rivière...

 

Au bois profond que la lumière habille

Coule la vie dans le lit clair du temps

Quand se noient, dans le lait pur du torrent,

Les roches douces que la mousse maquille.

 

Coule, coule, source du temps qui passe

Au bois profond où mon âme sereine,

Au fil de ton eau de porcelaine,

Se laisse porter et se prélasse.

 

Au bois profond où les heures s'invitent

A passer plus vite que le souffle du vent,

Tu nourris mes rêves au lait de ton courant

Et berces mes songes qui, en ton coeur, palpitent.

 

Coule, coule encore ta force guerrière

Belle rivière, dans ta chevauchée folle

Que le présent n'arrête, que la lumière échaule

Au bois profond, dans une clairière.

 

 

 (extrait d' Il est le temps d'aimer... )                       

Photo d'illustration de Mady  - fond-ecran-image.com

( cliquez sur "liens" pour visiter la galerie de Mady ainsi que le site FEI )

 

L'auteur parle...

Une photo de plus de FEI pour une inspiration... j'ai écrit ce petit poème durant les heures de rééducation de mon épouse

au centre de la Châtaigneraie de Menucourt ( Val d'Oise )

logosc5.gif

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau