A tes vingt ans 

 

A tes vingt ans suis-je venu

Te dire que je t’aime beaucoup,

Et te passer la corde au cou,

T’emmener au delà des nues,

Et de t’aimer plus fort que tout,

A tes vingt ans, tu as voulu.


Et que je t’aime profondément,

Et de t’aimer, toujours t’aimer,

Petite fille est arrivée,

Et dans ton coeur un cri d’enfant,

Un rêve, une réalité,

Une vie...tu es maman.


Et la vie passe en jours heureux.

Un soleil brille dans ton coeur,

Petite boule de bonheur,

Petite fille au regard bleu

S’en vient apporter la chaleur

Qui brûle en toi comme un grand feu.


Suis-je venu, à tes vingt ans,

Te dire que je t’aime beaucoup,

Qu’auprès de toi, mes jours fous,

Dans la douceur de tes printemps,

Mes filles sautant sur tes genoux,

Passent dans vos rires d’enfant.


Est-ce l’image du bonheur

Avec, au fond de tes yeux,

La lumière des jours heureux,

Et dans tes bras, cette chaleur

D'un grand soleil dans un ciel bleu,

D’un grand amour au fond du coeur.


Et les jours passent nonchalants,

Quand un p’tit mec, tête bouclée,

Par notre fille nous est donné,

Toi, mêlant rires et cris d’enfant,

Toute fière, de t’écrier,

Je suis mamie, suis grand-maman! 

                                 
C’est si facile de vivre ensemble,

Qu’autour de toi tout est si beau,

Comme la caresse de ta peau

Contre ma peau, me semble

Douce, et ton corps, soudain si chaud,

A soif d’amour et tremble.


Saurai-je, à tes cinquante ans,

Te dire que je t’aime encore,

Te dire que je t’aime plus fort,

Et notre amour, bravant les ans,

Nous emmène vers l’âge d’or,

Amoureux et amants.

 
Saurai-je, à tes cinquante ans,

Te dire, du plus profond de moi,

Que je ne peux vivre sans toi,

Et que, si tu le veux vraiment,

Alors, main dans la main, toi, moi,

Nous dire oui, comme à vingt ans.

 

la-rose-noemie.jpg

 

                                ( extrait d'Il est le temps des roses... ) 

logosc5.gif

                                         

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau