A l'image de la mer

 

La mer se déchaîne, l'enfant ne la voit pas.

Elle crie sa colère, il ne l'entend pas.

Elle hurle si fort que le vent s'est levé,

Et quand sa vague frappe, pleurent les rochers...

 

L'enfant n'est pas là, il est dans son histoire,

En preux chevalier, armure dérisoire,

Il combat les méchants, il est déjà si loin,

Que le monde qui l'entoure n'est déjà plus le sien.

 

La mer s'est calmée, elle est devenue douce.

Le vent est tombé, la vague se fait mousse.

Un chant de mouettes dans un ciel bien trop bleu,

De l'amour qui se pose sur l'enfant dans son jeu…    

 

La bataille fait rage mais il est vaillant

Courageux petit homme face aux géants,

Il résiste pourtant et se débat encore

Qu'un vase, posé là, explose dans la mort….

 

La mère se déchaîne, elle se fait bourreau,

Elle crie sa colère et se courbe un dos,

Elle hurle si fort au petit corps tremblant

Que lorsque la main frappe, alors pleure l'enfant...

 

 

                                           ( extrait d'A l'ombre de mes rêves... )

logosc5.gif 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau