La colère

 

Ecoutez les rancoeurs d’un pays en galère

Marchant vers ce Paris, repaire des marlous.

Ma France est dans la rue et hurle sa colère ;                    

Au mépris du berger… les agneaux se font loups !            

Ne laissez pas la haine utiliser les armes,

Une pierre à lancer… un marteau dans la main

Et puis la violence aura le goût des larmes

Lorsque vous reviendra la peur du lendemain.

       

Mouvements incompris par la gente installée

Aux commandes des lois régissant le troupeau.

C’est la masse qui vient, debout mais dépouillée

Relancer le débat et pour sauver sa peau…

On ne peut concevoir la Gaule agenouillée

N’ayant qu’un gilet jaune en guise de drapeau.

 

 

 

 

logosc5.gif

 

 

 

Ajouter un commentaire