Suite aux attentats de Paris du 13 novembre 2015 qui firent 130 morts...

 

Même pas peur…

 

Laissez encore un peu se poser le silence

Comme un épais brouillard dessus vos yeux mouillés

D’avoir à tant pleurer la mort de l’innocence

En ces enfants couchés au bas des murs souillés.

 

Souillés de tout ce sang, couleur de la souffrance,

De ces jeunes tombés, une musique au coeur.

Pleure, pleure Paris. Pleure, pleure ma France,

Tes larmes porteront ton étendard vainqueur.

 

Vainqueur de ces bourreaux, gavés de violence,

Usant du nom d’un dieu dont ils se font commis

Jusqu’à vouloir périr lorsque l’intolérance

Leur montre le chemin du paradis promis.

 

Promis, juré, c’est sûr, vous n’aurez pas la chance

De vivre en liberté, debout tout comme nous.

Vous vous êtes perdus, condamnés à l’errance

Dans notre monde uni pour vous mettre à genoux.

 

A genoux pour expier et faire repentance

De vos actes sanglants, de haine et de terreur.

Debout, chante Paris ! Debout, chante ma France !

Aujourd’hui… pour toujours, de vous… même pas peur !

 

 

logosc5.gif

 

 

 

Commentaires (1)

PIMENTA
  • 1. PIMENTA | 18/12/2015
Bonjour Daniel,

Je suis toujours émerveillée lorsque je lis tes poèmes si vrais, si réels et si doux! j'ai voté pour ton dernier poème en concours! j'espère de tout coeur que tu gagneras car tu le mérites très fort! un grand bravo à toi champion de l'écriture! J'en profite aussi pour te souhaiter de passer de très bonnes fêtes de fin d'année! je t'embrasse et à bientôt sur FEI ou sur tes poèmes!
Françoise

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau