(  Classique Forme Fixe - Sonnet )

 

2ème PRIX ANDRE LEMOYNE 2020

( Poésie Classique  à Forme Fixe - Sonnet )

Société des Lettres de Saintonge et d'Aunis

Saintes - Charente Maritime

 

ROSE D'HONNEUR 2018

 Joutes Poétiques de la Francophonie

 LES ROSATI

Arras

 

 

Sonnet pour un vin...

 

S’il peut me faire croire en Dieu puis en ses saints

C’est qu’il a tant d’esprit, qu’en verres se déclame !

Alors je me surprends à te louanger, femme,

Tant sa belle rondeur me rappelle tes seins !       

 

Mais s’il me laisse en bouche un goût mauvais, malsain,

Aigrit deviendrait-il jusqu’à s’en faire infâme ?

Et ce corps chaleureux que mon plaisir réclame,

N’est-il plus que pinard pour pauvre fantassin ? 

 

Serait-il féminin lorsque coule, en mes veines,

Son doux parfum de miel qui chasse mes déveines

Puis comble mes souhaits… à devenir aimant ?

 

Masculin néanmoins même si, sous sa robe,

Sa jambe vient s’offrir… sa cuisse se dérobe…

Le vin est l’avocat… du diable assurément !

 

 

 

 

logosc5.gif

 

 

 

Ajouter un commentaire