Le poète éperdu…

  

Laissez-le peindre encor ses frayeurs de l’orage 

Quand hurlent de ses vers ses rimes et douleurs, 

Lorsque les mots meurtris, par sa plume, de rage, 

                  Se laissent envahir par le flot de ses pleurs.                   

 

Qu'il puisse vous jouer ses notes sans musique 

Quand rien ne s’écrit plus sur la partition .

Alors ne s'entendra qu’un silence tragique 

Venu de l'âme vide en sa perdition.

  

Laissez-le donc aussi déclamer son poème, 

Ce quatrain abîmé par la fuite du temps 

Qui vous dira combien le manque de je t’aime ,

                     Sut lui briser le coeur et tuer ses printemps.                     

 

Puis laissez-le partir, qu'il atteigne une rive 

Qu'accoste quelquefois un poète éperdu 

En recherche toujours d'une plume en dérive

Et de mots oubliés d’un grimoire perdu.

 

 

 

logosc5.gif 

 

 

Commentaires (1)

LILI48
  • 1. LILI48 | 21/05/2015
Bravo encore Daniel pour ces deux dernières poésies, grosses bises

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau