Le navigateur perdu 

  

Bateau libre. Océan d'aventures, d'ivresse,

Cet oeil qui te regarde et ne voit plus que toi.

La vague scélérate est l'ultime caresse

Qui t'emporte au profond du néant et du froid.

 

Et ce ciel qui succombe en le noir de l'abîme

Quand, le coeur arraché, hurle ton trimaran

Qu'aux fureurs de novembre, un cyclone décime

Et plonge dans l'oubli l'âme de ce géant.

 

Dans la montagne d'eau que l'océan soulève,

Solitaire est la course et le marin déçu.

Cet oiseau voyageur tout au bout de son rêve

Açores, dites-moi, l'avez-vous aperçu ?

  

                                                              à Alain Colas...

disparu en mer le 16 novembre 1978 avec son trimaran " Manureva "

au cours de la première route du Rhum.

be548338-9fd8-11df-baf4-bf1500fcf659.jpeg

 

 

logosc5.gif

 

 

  

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau