La belle au clair de lune 

 

L'océan est venu me conter une histoire

Dans le chant du ressac au refrain lancinant,

Qu'il est, depuis ce jour, gravé dans ma mémoire

Et me revient encore, en mes nuits, fascinant…

 

" Elle était venue là, sous un rayon de lune,

Se donner à ma vague aux reflets argentés,

Avec, pour parure, que l'ombre de la dune,

Ses cheveux aussi blonds que le blé des étés.

 

Elle avait dans les yeux la petite innocence

Qui donne le sourire aux visages d'enfants;

Elle quittait à peine un monde d'insouciance

Qu'elle était déjà reine au pays des géants.

 

Elle s'est élancée dans ma vague gourmande

Qui l'a emmenée loin pour assouvir sa faim.

Et moi j'étais heureux de cette belle offrande

Que je me suis fait doux, je me suis fait câlin.

 

Mais au petit matin ma vague est revenue,

Bien plus belle qu'avant mais aussi plus sauvage,

Pour poser aux galets, la jeune fille nue,

Endormie à jamais, sur le bord du rivage.

 

J'ai recherché en vain la lame meurtrière

Sans jamais oublier cette nuit violentée.

Alors sur les rochers, quand gronde ma colère,

Je lance à les briser mes vagues argentées. "

 

Assis au bord de l'eau, là où la blanche écume

Se pose doucement quand la vague se perd,

Je crois entendre encore une plainte posthume,

Mais ce n'est que le vent qui souffle de la mer...

 

 

logosc5.gif

 

 

 

Commentaires (1)

FOURNIER
  • 1. FOURNIER | 21/03/2015
Ce poème,est enlevé,beau,puissant et sa teneur,précise,j'ai aimé,le lire et m'en suis pénétré,en plus je l'ai offert,à mes amies de la toile

Merci

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau